Les Bénéfices de l’EFT en Classe

Tous les spécialistes de l’éducation, ont à cœur d’aider les jeunes de leur établissement à être mieux dans leur peau, plus à l’aise en classe et en dehors … Un des points clés de l’EFT est que la méthode est simple, ludique, et adaptée aux besoins de l’élève, de la petite enfance jusqu’à l’adolescence. En soulageant les douleurs physiques et émotionnelles, ainsi que le stress, l’anxiété et la peur ; en favorisant le lâcher-prise des émotions négatives ainsi que des croyances, des modes de pensée, des comportements et des réactions émotionnelles de type limitant ; l’EFT accompagne tout naturellement le développement d’une bonne santé émotionnelle en favorisant la construction d’une image de soi positive, tout en contribuant à améliorer les performances académiques et sportives.

Pour un enseignant, c’est l’outil de rêve car il lui permet à la fois d’être non stressé et confiant dans sa mission de transfert d’apprentissages, dans son relationnel avec les élèves, porté par une ambiance de classe détendue.

Maintenant, plus que jamais, les élèves sont soumis à beaucoup de stress qui est un obstacle à tout bon apprentissage avec des effets négatifs sur la mémoire, la concentration et la capacité de résolution de problème. Les élèves sont souvent aux prises avec des traumatismes comme le harcèlement, la pression de bien réussir, la faible estime de soi, la séparation des parents, etc. Ils ne savent pas toujours à qui en parler, ou surtout, ne se rendent pas compte qu’ils ont besoin d’en parler.

Ce que les jeunes aiment avec l’EFT, c’est que c’est un outil libérateur d’auto- responsabilisation qui en plus peut être très amusant ! Face à des facteurs et évènements stressants, le jeune apprend à prendre en charge et en mains ses émotions en travaillant lui-même sur les questions pour se détendre, et il se sent ainsi mieux dans sa peau. Il peut l’utiliser n’importe où et à tout moment.

Les professeurs vont :

  • apprendre comment aider les élèves à :

– reconnaître et comprendre les émotions,

– découvrir comment devenir confiant, résilient et s’adapter

– améliorer bien-être, estime de soi et résultats scolaires

  • apprendre comment surmonter leur propre stress et épuisement
  • augmenter leur énergie, joie et sentiment de bien-être.

Les élèves vont :

  • améliorer leurs performances académiques et sportives
  • reconnaître, comprendre et savoir exprimer leurs émotions
  • réduire le stress, l’anxiété, la peur de l’échec et la procrastination
  • utiliser l’EFT pour résoudre des problèmes d’amitiés, de harcèlement, de colère, d’automutilation, etc.

L’EFT est de loin l’outil d’épanouissement personnel le plus passionnant, le plus enrichissant et le plus efficace qui soit.

L’EFT dans le monde de l’enseignement

L’EFT, outil dont la pratique est enseignée lors d’ateliers de formation, est de plus en plus utilisé dans le domaine de l’éducation. Pour illustrer cette introduction dans le milieu scolaire, plusieurs exemples :

Le Ministère de l’éducation de la Slovénie a officiellement annoncé en juillet 2016 le financement à 75% de la formation en EFT de tous les enseignants et professionnels de l’éducation dans les écoles maternelles, les écoles primaires et secondaires de leur pays.

En Australie et en Nouvelle-Zélande, les enseignants, psychologues scolaires, éducateurs peuvent recevoir une formation spéciale avec accréditation  « Tapping in the Classroom » prise en charge totalement ou en partie par leur établissement pour l’utilisation de l’EFT dans le cadre scolaire.

En France, l’outil a déjà été présenté dans plusieurs établissements de formation auprès d’élèves et d’enseignants.

En Nouvelle-Calédonie, l’EFT a fait son entrée en 2016 dans quelques établissements de l’éducation avec:

  • des formations délivrées par une psychothérapeute, formatrice et certifiée en EFT clinique (www.eftuniverse.com) au sein de deux écoles alternatives (École Montessori et École Démocratique), d’une école maternelle ainsi que d’un cours préparatoire privé.
  • des ateliers principalement basés sur l’EFT pour aider les étudiants à gérer le stress des examens* au sein d’un Lycée de Nouméa durant deux années consécutives
  • une formation pour professeurs.
  • une intervention en 2017 auprès d’élèves de 1ere dans le cadre d’un projet d’établissement de Nouméa.

 

Un exemple des bienfaits de l’EFT

Stimuler pour retrouver le calme lors d’un examen.

Sueurs froides, cœur qui bat à tout rompre, boule au ventre et sensation de cerveau vide: les stressés de la copie les reconnaissent bien, ces symptômes de la crise de panique qui peuvent s’emparer d’eux une fois le sujet d’examen entre les mains.

Il faut savoir que quand on a peur, notre cerveau prépare notre corps à réagir, et la réaction naturelle, c’est de fuir. Le corps se reconfigure pour répondre à ce besoin et réalloue les ressources.

Soumis à un stress intense, le cortex préfrontal se vide jusqu’à 70 % de son sang, dès lors on n’accède plus à notre cognition. Cette sensation de cerveau vide n’est donc pas qu’une impression. Le fait de déjà comprendre ce mécanisme aide à se calmer.

L’EFT, ou techniques de libération émotionnelle, permet de faire baisser cette réaction au stress. Avec cette technique de relaxation psychocorporelle : on visualise et on verbalise la source du stress, tout en stimulant des points d’acupuncture sur le corps.

Cette méthode d’acupressure verbale va calmer les zones du cerveau en lien avec la peur et activer la branche parasympathique du système neveux autonome, qui permet de retrouver rapidement le calme. En pratique, quand nous sommes en panique, s’opère un déclenchement de pensées automatiques, on est alors comme bloqué.

Pour se remobiliser dans la salle d’examen, on se récite mentalement une sorte de mantra de type : “Même si je suis en panique totale et que j’ai perdu tous mes moyens, je m’accepte comme je suis“, tout en stimulant du bout des doigts les points d’acupressure situés sur le sommet du crâne, la naissance des sourcils et la tranche de la main. De quoi récupérer une régulation émotionnelle normale et réalimenter le cortex frontal.

Témoignages sur les bénéfices de l’EFT

Ce que nous dit Roxane 17 ans par rapport à l’utilisation de l’EFT

Une démo de l’utilisation de l’EFT par Nicolas 12 ans (bilingue)

Témoignage d’Agnès Pauper, auteure du livre Apaiser son enfant grâce à l’EFT: 24 ateliers à faire en famille en 7 minutes” :

L’EFT dans une école !

La première fois, j’ai pensé quelle idée !
C’était l’institutrice de CM2 de mon fils et elle demandait à tous les parents de venir présenter leurs métiers. Un comptable ok, un gendarme aussi… mais l’EFT !
Qui suis-je ? Agnès Pauper, thérapeute à Rouen. Recevoir des enfants en séance individuelle : ça oui, mais présenter cette méthode à une classe ?
En plus, je connaissais les élèves, les amis de mon fils.
Je suis donc arrivée un matin non seulement motivée par l’envie de partager avec eux ce que sont les émotions et à quoi cela peut bien servir de tapoter sur des points d’acupuncture, mais surtout poussée par l’institutrice. Pendant les 5 premières minutes, ils n’écoutaient que d’une oreille, puis ils se sont vite intéressés car ils se reconnaissaient dans ce que je leur présentais, à savoir, les peurs, les colères, les tristesse et les joies. Les émotions, un sujet qui parle, qui intrigue, qui questionne, qui intéresse. Comment ça les autres aussi ont peur de passer au tableau ? Comment ça je ne suis pas tout seul ? Comment ça je peux réagir autrement ? « Mais Madame, je suis normal alors ! » Voilà la remarque qui nous a sans doute le plus touchées l’institutrice et moi.
« Oui, bien sur et en plus il y a des solutions, des choses à faire pour ne plus subir mais écouter vos émotions ! ». Et je leur ai alors présenté cet outil incroyable : l’EFT. Nous avons fait des rondes sur la peur du spectacle qui se préparait. Ils ont ressenti tout de suite les bienfaits de la technique et ont adopté l’outil.
L’institutrice m’a raconté, quelques semaines plus tard, son étonnement de voir ses élèves tapoter, deux par deux dans la cours, pour se détendre avant un contrôle ou un exposé, voire même, partager cet outil avec d’autres élèves et encore plus surprenant avec leurs parents.
Depuis, cette institutrice utilise toujours l’EFT dans sa classe (c’est maintenant une classe de maternelle) pour résoudre des conflits, faire disparaitre des peurs ou des petits bobos au coeur. Elle m’invite régulièrement pour faire des ateliers dans les classes de ses collègues et les siennes.
Je reste toujours émerveillée par ces expériences concrètes. Le déclic quand les enfants comprennent que les autres aussi peuvent se comparer, se juger, avoir peur du regard de l’autre, ce moment de retour à la « norme ». Ce pouvoir retrouvé, quand ils prennent conscience qu’ils peuvent être leur meilleur ami, pluôt que leur pire juge. Cette compréhension que personne ne peut les blesser sans leur permission. Je suis convaincue de l’impact positif de ces petites graines plantées en amont pour les aider à faire face à toutes situations pénibles au collège ou encore bien plus tard dans leur vie d’adulte. C’est aussi l’occasion de partager cet outil avec des enfants qui ne seraient sans doute pas venus en séance individuelle, et de semer ces graines si précieuses.
Le changement de regard quand ils lâchent une peur et qu’ils ressentent leur confiance et leur courage grandir, qu’ils reprennent leur pouvoir, ça c’est le plus cadeau.

« En te levant le matin, rappelle toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer et d’être heureux » Sénèque

Valérie Broni nous parle de son livre Valentin et les points magiques“, petit livre que les formateurs du Programme EFT en Classe utilisent et recommandent dans les classes de primaire.